Site territorial 1 877 VRAIE Vie
Retour à l’accueil « Site territorial de la MRC de Rivière-du-Loup, La VRAIE Vie »
MRC de Rivière-du-Loup

MRC de Rivière-du-Loup

Parc éolien Viger-Denonville - Mobilisation du chantier

Les terres sont déjà déboisées. Fin mars, l’entrepreneur Borea Construction donnera le coup d’envoi de la construction des six kilomètres de chemin d’accès qui sillonneront le site du parc éolien communautaire Viger-Denonville. Ce nouveau parc, qui prévoit l’implantation de 12 éoliennes au coût de 75 millions $, est en voie de
MRC de rivière-du-Loup, La Vraie vie
MRC de Rivière-du-Loup
parc éolien
Éolienne parc Viger-Denonville

Les terres sont déjà déboisées. Fin mars, l’entrepreneur Borea Construction donnera le coup d’envoi de la construction des six kilomètres de chemin d’accès qui sillonneront le site du parc éolien communautaire Viger-Denonville. Ce nouveau parc, qui prévoit l’implantation de 12 éoliennes au coût de 75 millions $, est en voie de réalisation dans la MRC de Rivière-du-Loup. Sa mise en service commerciale est prévue pour décembre prochain.

« L’échéancier est assez court, convient Julie Boudeau, directrice des affaires publiques pour Innergex. Mais le projet n’est pas d’une grande ampleur non plus. Il n’y avait pas beaucoup de déboisement à faire et il a été fait par les propriétaires des lots forestiers, moyennant un dédommagement bien sûr. Certaines étapes peuvent se chevaucher, comme l’aménagement du chemin d’accès et la construction du poste électrique. On procèdera ensuite au coulage des fondations et à l’installation du réseau collecteur. »

Un modèle d’éolienne adapté au site

Les 12 éoliennes, de modèle MM92 du fabricant REpower, seront installées en dernier lieu. Hautes de 100 mètres et dotées d’un rotor de 92,5 mètres de diamètre, elles développeront une puissance installée de 2,05 mégawatts chacune. Ce modèle d’éolienne, d’une aire de balayage d’environ 6 650 mètres carrés, est par ailleurs bien adapté aux rigueurs du climat ainsi qu’aux conditions du site. Un vent d’une vélocité d’à peine 3 mètres par seconde suffit pour entraîner le rotor à 7,8 tours par minute.

Un projet exemplaire

« Le projet a échappé aux audiences du BAPE, se réjouit Michel Lagacé, préfet de la MRC. Parce qu’on a réussi à démontrer au ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs, qu’il avait l’adhésion des citoyens des municipalités participantes. Mais pour que nos concitoyens donnent leur accord, il nous a fallu mettre en œuvre tout un plan de communication. »

Même si le projet est prévu en zone non habitée, Michel Lagacé précise que plusieurs moyens de communication et de diffusion de l’information ont été mis en place afin de répondre aux questions des citoyens, dont un site internet et un bureau de projet. Pas moins de huit journées portes ouvertes se sont par ailleurs tenues au bureau de projet, entre son ouverture en mars 2012 et la confirmation du MDDEFP, l’automne dernier, à l’effet que le projet ne serait pas soumis au BAPE.


Rappelons que le projet s’inscrit dans le cadre d’un appel de propositions visant les projets éoliens communautaires et autochtones lancé en 2006 par Hydro-Québec Distribution. Selon l’entente, la société en commandite Viger-Denonville, issue d’un partenariat entre Innergex et la MRC de Rivière-du-Loup, bénéficie d’un contrat d’achat d’électricité d’une durée de 20 ans. Les 12 éoliennes, qui se dresseront entre Saint-Paul-de-la-Croix et Saint-Épiphane, totaliseront une puissance installée de 24,6 mégawatts, soit suffisamment d’électricité pour alimenter 4 000 foyers québécois.

C’est Innergex qui veillera au développement et à la gestion du parc éolien. Quant à la MRC de Rivière-du-Loup, elle retirera de son investissement des bénéfices allant de 12 à 18 millions $ au cours des 20 années d’exploitation du parc éolien. Ces retombées financières seront partagées entre les municipalités participantes.

Copyright © 2009-2018 MRC de Rivière-du-Loup MRC de Rivière-du-Loup - Tous droits réservés.