Suivez-nous | Liens utiles | Nous joindre | English

  MRC CLD SADC
La MRC de Rivière-du-Loup - La vraie vie
Le mardi 30 septembre 2014
:: Accueil > MRC

MRC de Rivière-du-Loup : les quotes-parts globales en hausse de 6 %

Raymond Duval, MRC de Rivière-du-Loup


- le 28 novembre 2011

[Logo]

Rivière-du-Loup, 28 novembre 2011- Le conseil de la MRC de Rivière-du-Loup a adopté lors de sa séance du 23 novembre dernier ses prévisions budgétaires pour l’année 2012. Un montant de 3,1 millions de dollars sera à la charge des municipalités locales par le biais des quotes-parts, soit une hausse de 6,4 % par rapport au budget de 2011.

Si on fait abstraction de la variation des dépenses induites par les services rendus aux municipalités ou par le soutien financier à des organismes ou des équipements externes à la MRC, la hausse des quotes-parts reliée aux fonctions propres à la MRC sera de 3,35 %. Quant au pourcentage d’augmentation affectant chacune des 13 municipalités locales composant la MRC, il varie notamment en fonction de l’évolution de leur richesse foncière de 2012 par rapport à celle de 2011 et selon les services de la MRC que ces municipalités utiliseront.

Dépenses totales inscrites au budget

Les dépenses totales du budget, qui comprend près de 30 secteurs d’activités distincts, atteindront quant à elles la somme 6,9 millions de dollars, en hausse de plus de 9,5 % comparativement à 2011. La différence entre les dépenses totales et celles assumées par les municipalités sera comblée par des contributions gouvernementales estimées à 2,5 millions de dollars, par des revenus provenant de la tarification de services et de perception de droits atteignant 1 million de dollars et par une appropriation du surplus de 0,3 million de dollars.

Incidemment, la richesse foncière uniformisée de l’ensemble des municipalités de la MRC inscrite au budget de 2012 est de 2,8 milliards de dollars, en hausse de 5,3 % par rapport à 2011. C’est une hausse inférieure à la hausse moyenne de 7,5 % de la valeur de l’ensemble des propriétés de la MRC observée au cours des 10 dernières années.

Dépenses supplémentaires par rapport à 2011

La hausse des dépenses totales inscrites au budget de 2012 s’explique en bonne partie par les 4 éléments suivants : une dépense supplémentaire de 41 800 $ due à la révision de rôles d’évaluation comportant nettement plus de dossiers qu’en 2011, une augmentation de plus de 95 000 $ des dépenses au chapitre de l’aide financière accordée à Co-éco pour l’opération des écocentres de Saint-Hubert et de Rivière-du-Loup, une augmentation de 64 500 $ du coût des équipements à caractère supralocal et des nouveaux coûts de 127 100 $ pour la mise sur pied d’un service de prévention en sécurité incendie à l’intention de 8 des 13 municipalités du territoire.

Ce nouveau service de prévention permettra aux municipalités bénéficiaires de s’activer pour répondre aux objectifs de réduction des pertes matérielles et humaines causées par des incendies énoncés dans le schéma de couverture de risques en sécurité incendie qui est entré en vigueur en septembre 2010.

Concernant les écocentres, le préfet Michel Lagacé déclare que « l’augmentation des coûts de soutien, résultant d’une hausse importante de leur utilisation par la population, est plutôt une bonne nouvelle puisqu’elle rapproche la MRC des objectifs de récupération inscrits au plan de gestion des matières résiduelles adopté par la MRC en 2004. » Le préfet ajoute : « l’achalandage accru des écocentres se traduit par une baisse notable des matières enfouies au lieu d’enfouissement technique de Rivière-des-Vases, par la prolongation de sa durée de vie et par une diminution du volume des déchets que les municipalités y acheminent et des frais qui leur sont facturés. »

Par ailleurs, il faut noter que les nouvelles sommes prévues au budget 2012 de la MRC à l’égard des équipements supralocaux ne constituent pas de nouvelles dépenses municipales, mais plutôt une nouvelle répartition de celles-ci entre les municipalités locales de la MRC par le biais de modalités déterminées par le conseil de la MRC.

Organismes soutenus financièrement par la MRC

Rappelons en terminant que le budget de la MRC comprend le financement des activités de la corporation Sentier Rivière-du-Loup - Témiscouata qui gère le parc linéaire du Petit-Témis et la Route verte de l’Estuaire reconnus comme équipements supralocaux, des activités du Centre local de développement (CLD) de la région de Rivière-du-Loup, ainsi que des services de transport adapté et collectif de Transport Vas-y inc. Également, depuis 2011, dans le cadre de sa politique culturelle, la MRC contribue financièrement au fonctionnement de 3 institutions dites à portée territoriale, soit le Musée du Bas-Saint-Laurent, le Centre d’archives de la région de Rivière-du-Loup et l’École de musique Alain-Caron.


- 30 -

Source : Raymond Duval
Directeur général et secrétaire-trésorier
MRC de Rivière-du-Loup
(418) 867-2485 poste 222

Pour information : Michel Lagacé
Préfet de la MRC de Rivière-du-Loup
(418) 867-2485 poste 229


.

Partager | Print AmiE Haut de page
[Mod] Dernière mise à jour : 2011-12-06

Accueil | Recherche | Plan du site | Avis Légal | Nous joindre | À propos du site | RSS RSS | [w3c] | Page Facebook
Copyright © 2009-2014 La MRC de Rivière-du-Loup, La vraie vie - Tous droits réservés. Propulsé et hébergé par Neural 3.1

Conception Oznog co. Multimédia

.