Site territorial de la MRC de Rivière-du-Loup, La VRAIE Vie
Site territorial 1 877 VRAIE Vie
29 novembre 2013

MRC de Rivière-du-Loup

Budget 2014 de la MRC de Rivière-du-Loup : les revenus attendus du parc éolien tombent à point

Le conseil de la MRC de Rivière-du-Loup a adopté lors de sa séance du 27 novembre dernier ses prévisions budgétaires pour l’année 2014. Faisant face à plusieurs défis et planifiant différents projets principalement en gestion des matières résiduelles et en sécurité incendie, la MRC voit son budget passer de 7,17 à 7,7 millions de dollars.
Budget 2014 de la MRC de Rivière-du-Loup : les revenus attendus du parc éolien tombent à point
MRC de Rivière-du-Loup
MRCbudget 2014méthanisation
[Logo]

Le conseil de la MRC de Rivière-du-Loup a adopté lors de sa séance du 27 novembre dernier ses prévisions budgétaires pour l’année 2014. Faisant face à plusieurs défis et planifiant différents projets principalement en gestion des matières résiduelles et en sécurité incendie, la MRC voit son budget passer de 7,17 à 7,7 millions de dollars soit une hausse de 7,4 %.

Ces dépenses budgétaires seront dans un premier temps assumées par des contributions gouvernementales estimées à 2,3 millions de dollars, par des revenus provenant de la tarification de services et de perception de droits atteignant 1,6 million de dollars et par une appropriation du surplus (200 000 $). En l’absence de revenus provenant du parc éolien, la part des municipalités par le biais des quotes-parts aurait été de 3,6 millions de dollars, en hausse de près de 375 000 $.

Un nouveau contexte budgétaire

Toutefois, grâce à la mise en service du parc éolien communautaire dont la production commerciale d’électricité a débuté le 19 novembre dernier, la hausse appréhendée des quotes-parts à facturer aux municipalités sera complètement annulée par les revenus provenant du parc éolien Viger-Denonville. En effet, selon les prévisions prudentes inscrites au budget 2014 de la MRC, les municipalités actionnaires peuvent s’attendre à se partager un minimum de 420 000 $ au cours de la prochaine année et prévoir dans leur propre budget la part de ces revenus qui leur revient.

Dans les faits, la MRC s’attend à des revenus tirés de la vente d’électricité à Hydro-Québec plus élevés que le montant de revenus inscrit à son budget, mais en cette première année d’opération, le conseil de la MRC a choisi de jouer la carte de la prudence. Les nouvelles risquent donc d’être encore meilleures à la fin de l’année 2014.

Sur la base de ce revenu de 420 000 $ inscrit au budget de la MRC, on peut illustrer l’impact du nouveau parc éolien sur la municipalité de Saint-Paul-de-la-Croix. Les quotes-parts que cette municipalité aura à verser à la MRC, une fois les revenus déduits, passeront de 33 300 $ en 2013 à 14 650 $ en 2014, et ce, même si elle bénéficiera de nouveaux services en gestion incendie et que 20 000 $ a été prévu au budget pour rembourser une avance que la municipalité a reçue du projet éolien.

Principales sources de dépenses supplémentaires

La hausse des dépenses totales inscrites au budget de 2014 s’explique, entre autres, par les éléments suivants : plus de 90 000 $ pour la modernisation des processus de confection des rôles d’évaluation exigée par le gouvernement du Québec, 60 000 $ à être accordé à Co-éco pour l’optimisation de l’aménagement et des services offerts à l’écocentre de Rivière-du-Loup, 80 540 $ de coûts supplémentaires relatifs aux équipements à caractère supralocal, 99 100 $ dus à une mise de fonds de la MRC pour le projet d’usine de biométhanisation de la SÉMER, 10 000 $ pour amorcer la révision obligatoire du Plan de gestion des matières résiduelles et, enfin, 93 300 $ pour la mise sur pied d’un service intermunicipal de gestion en sécurité incendie dédié à 6 des 13 municipalités du territoire.

Ce nouveau service intermunicipal vise à appuyer les municipalités bénéficiaires dans l’atteinte des objectifs et les actions à mener en lien avec le schéma de couverture de risques en sécurité incendie en vigueur depuis septembre 2010.

Si on exclut les dépenses pour les services directs rendus aux municipalités ou pour le soutien financier à des organismes ou équipements externes à la MRC, la partie des dépenses à assumer par les municipalités et qui est liée aux fonctions spécifiques à la MRC augmentera de 3 %.

« Nous sommes bien au fait des pressions fiscales qui affectent nos contribuables. C’est pourquoi avons toujours à l’esprit de faire une gestion rigoureuse des deniers des contribuables. Un des moyens est souvent de mettre en commun des services par le biais de la MRC. Nous travaillons aussi avec acharnement à diversifier nos sources de revenus pour faire face à nos obligations. Le parc éolien en est un exemple et bientôt, l’usine de biométhanisation devrait aussi faire sa part pour apporter de l’eau au moulin » a déclaré le préfet de la MRC.

La valeur des propriétés de la MRC dépasse maintenant les 3 milliards de dollars

La plus grande partie des dépenses de la MRC sont réparties entre les municipalités de la MRC sur la base de leur richesse foncière uniformisée. Cette richesse foncière a franchi le cap des 3 milliards de dollars, en hausse de 2,1 % par rapport à l’an passé. C’est une hausse inférieure à la hausse moyenne de 8,2 % de la valeur de l’ensemble des propriétés de la MRC observée au cours des 10 dernières années.

Organismes soutenus financièrement par la MRC

Rappelons en terminant, qu’en plus des équipements à caractère supralocal de la Ville de Rivière-du-Loup, le budget de la MRC appuie financièrement le Centre local de développement (CLD) de la région de Rivière-du-Loup, les services de transport adapté et collectif de Transport Vas-y inc, ainsi que la corporation Sentier Rivière-du-Loup - Témiscouata qui gère le parc linéaire du Petit-Témis et la Route verte de l’Estuaire.

Également, depuis 2011, dans le cadre de sa politique culturelle, la MRC contribue financièrement au fonctionnement de 3 institutions dites à portée territoriale, soit le Musée du Bas-Saint-Laurent, le Centre d’archives de la région de Rivière-du-Loup et l’École de musique Alain-Caron. Récemment, le conseil de la MRC a pris la décision de donner un coup de pouce au Festival-concours de musique de Rivière-du-Loup et du Bas-Saint-Laurent dans le cadre d’une entente triennale. Une somme de 10 000 $ sera attribuée en 2014 à cet événement d’envergure.

Copyright © 2009-2017 Site territorial de la MRC de Rivière-du-Loup<span class='hidden-sm-down'>, La VRAIE Vie</span> Site territorial de la MRC de Rivière-du-Loup, La VRAIE Vie - Tous droits réservés.